Skip to main content

You are here

 

Code la route : 4 malentendus au sujet des règles de priorité

Les règles de priorité sont sans doute les plus complexes du Code de la route. Elles alimentent même toutes sortes de débats ! Les malentendus sont plus que probables, mais il est pourtant de la plus haute importance de comprendre (et donc de bien appliquer) la priorité routière.

 

1. Un conducteur qui vient de droite et s’arrête, perd sa priorité

Auparavant, un conducteur qui arrivait à votre droite à un carrefour perdait sa priorité s’il s’arrêtait. Depuis le 1er mars 2007, ce n’est plus le cas. C’est un changement capital dans les règles de priorité de droite. Mais il s’avère que de nombreux conducteurs ne respectent pas cette règle ou ne savent pas comment la respecter. C’est pourtant simple : la priorité de droite compte à chaque carrefour qui ne présente ni feux tricolores ni panneaux de signalisation.

 

Lisez ici les infractions graves qui peuvent vous coûter votre permis de conduire.

 

2. Un conducteur qui laisse traverser un piéton ou un cycliste perd sa priorité

Si un conducteur s’arrête pour laisser traverser un piéton et un cycliste, il préserve sa priorité sur la voiture située sur sa gauche. Il est contraint de s’arrêter face à un passage clouté, mais il reste prioritaire vis-à-vis des autres conducteurs. Les vélos sur une piste cyclable n’ont pas la priorité.

 

3. Un conducteur a priorité sur les piétons et les cyclistes

Lorsqu’une voiture arrive à un carrefour, elle doit céder la priorité aux personnes qui empruntent le passage piéton ou la piste cyclable face à elle. De nombreux conducteurs enfreignent cette règle. C’est parfois la conséquence d’un manque d’attention, mais dans d’autres cas, certains conducteurs sont convaincus qu’ils ont priorité. Faux : l’utilisateur qui effectue une manœuvre doit céder le passage.

 

4. Un bus qui quitte son arrêt a toujours priorité

En tant que conducteur d’une voiture, vous devez en principe laisser le chauffeur de bus quitter son arrêt. Mais cela ne signifie pas que ce dernier doit manœuvrer à la seconde où il a enclenché son clignoteur. Il doit toutefois laisser le temps aux autres véhicules de le remarquer et de réagir. La prudence est toujours de mise. En bref, un chauffeur de bus doit tenir compte des autres véhicules, sa priorité n’est pas absolue.

Etes-vous interessé par plus de conseils et promotions?

En envoyant vous êtes d'accord avec les mentions legales

Partagez cet article

Savoir plus deTuyaux