Skip to main content

You are here

 

Comment fonctionnent les nouveaux radars tronçons ?

Quel conducteur n’a jamais été surpris de voir apparaître au loin un radar fixe ou un véhicule de police prêt à verbaliser les véhicules dépassant la limite de vitesse autorisée ? Nous sommes nombreux à nous être retrouvés dans cette situation et à avoir immédiatement appuyé sur le frein par peur d’être flashé. Malheureusement, ce réflexe est à l’origine de multiples embouteillages et accidents sur nos routes.

C’est la raison pour laquelle des radars tronçons ont été introduits il y a déjà plusieurs années. Plutôt que de mesure la vitesse d’un véhicule à un moment précis, ces radars mesurent la vitesse moyenne de ce véhicule sur une distance définie. Plus sûrs et efficaces que les radars fixe, ils sont aujourd’hui la bête noire des automobilistes, qui essaient de les duper (en vain) de toutes les manières imaginables. Vous désirez savoir comment fonctionnent réellement ces nouveaux radars tronçons ? Nous vous l’expliquons ici !

Zoom sur le fonctionnement des radars tronçons

Tout radar tronçon se compose des caméras numériques positionnées en début et en fin d’un tronçon de contrôle. Leur rôle est simple : photographier l’ensemble des véhicules qui roulent sur cette partie de la voie publique. Un ordinateur doté d’un logiciel de reconnaissance des plaques d’immatriculation analyse ensuite le temps qui s’est écoulé entre le premier et le second cliché d’un même véhicule pour en calculer la vitesse moyenne. Cette dernière est alors comparée à la vitesse maximale autorisée et les chauffeurs en infraction sont verbalisés.

Ralentir sur quelques mètres, et le tour est joué ?

Bien des chauffeurs pensent qu’il suffit de ralentir sur une partie du tronçon de contrôle pour berner un radar tronçon, mais il n’en est rien. Certains modèles de radars tronçons sont en effet équipés de plusieurs caméras de surveillance et la vitesse des véhicules est donc analysée sur plusieurs « sous-tronçons ». Si votre vitesse moyenne dépasse la vitesse maximale autorisée ne fût-ce que sur l’un de ces sous-tronçons, vous serez alors verbalisé par la police (et ce même si votre vitesse moyenne sur le tronçon complet ne dépasse pas la limite de vitesse !).

Changer de bande ne sert à rien

Vous comptiez échapper à la sanction du radar tronçon en changeant de bande ? Inutile de vous fatiguer, slalomer sur la route ne sert à rien. Les caméras d’un radar tronçon enregistrent en effet simultanément les véhicules de toutes les bandes de circulation.

« Monsieur le juge, aucun panneau n’indiquait la présence du radar ! »

Voilà une ligne de défense qu’adoptent une foule d’automobilistes verbalisés durant leur comparution au tribunal, mais sachez qu’elle ne vous mènera à rien. Bien que la majorité des radars tronçons soient aujourd’hui indiqués par un panneau de signalisation placé sous la caméra de surveillance (ceux-ci indiquent que vous êtes susceptibles d’être filmés), la présence d’un tel panneau n’est en rien imposée par la loi.

Ne jamais vous faire verbaliser par un radar tronçon ? C’est possible ! Découvrez-en plus au sujet de l’Adaptive Cruise Control.

Etes-vous interessé par plus de conseils et promotions?

En envoyant vous êtes d'accord avec les mentions legales

Partagez cet article

Savoir plus deTuyaux